Accueil - Extra dans la restauration et les métiers de bouche

Extra dans la restauration et les métiers de bouche

Extra

Vous êtes restaurateur, traiteur ou artisan des métiers de bouche et vous cherchez à renforcer ponctuellement votre équipe ? La solution la plus connue en restauration est le recrutement “d’extra”. Nous allons voir que ce mode de recrutement très utilisé par les professionnels du secteur, n’est pas la seule solution disponible.

Le contrat d’extra

Egalement connu sous l’appellation “CDD d’usage”, le contrat d’extra est un type particulier de contrat à durée déterminée. Cette dernière varie généralement de quelques heures à plusieurs journées consécutives. Il s’agit pour l’employeur d’embaucher facilement un salarié pour faire face à un pic d’activité temporaire. Le salarié en question ne peut donc être présent régulièrement dans l’entreprise. Dans le cas contraire, le contrat pourra être requalifié par exemple en CDI à temps partiel.

Le contrat d’extra n’est accessible qu’à certains secteurs d’activité identifiés. Les entreprises de la restauration (restaurateur et traiteur) peuvent y recourir. Chaque période de travail fait l’objet d’un contrat écrit mentionnant entre autres les heures effectuées précisément (heure d’arrivée et de départ). Il est à noter que le nombre d’heures travaillées par jour est limité. Par exemple, un cuisinier ne peut dépasser 11 heures par jour. L’extra peut bénéficier d’heures de repos compensateur mais ne cumul pas de congé payé. L’échéance de paiement du salaire peut être journalière, hebdomadaire ou mensuelle.

Le Contrat à durée déterminée traditionnel

Lorsque le besoin temporaire ne répond pas aux exigences du contrat d’extra ou que l’entreprise n’est pas éligible, alors il est possible de recourir au CDD classique. Les règles sont sensiblement différentes du CDD d’usage notamment en terme de droit acquis par le salarié.

La mission d’intérim

L’intérim est également une solution pour le recrutement temporaire. L’avantage de cette formule réside dans le rôle joué par l’agence d’intérim. Elle effectue un pré-tri des candidats et assure la gestion administrative des dossiers. Cela explique le surcoût de cette source de main d’œuvre. Certaines agence sont spécialisée dans la restauration. Elles disposent de viviers important de personnel plus ou moins qualifiés.

Le Titre Emploi Service Entreprise (TESE)

Le TESE est le pendant du chèque emploi service pour les particuliers employeurs. Il s’adresse à des entreprises non éligibles au contrat d’extra en recherche de salariés pour de très courtes périodes. Les démarches de déclaration administratives sont simplifiées. Cette solution est réservée aux entreprises de moins de 9 salariés et totalisant jusqu’à 700 heures (ou 100 jours) de travail temporaire sur un an.

Le contrat de sous-traitance avec un indépendant

De plus en plus d’individu se place en statut micro-entreprise (indépendant) pour proposer leur force de travail aux entreprise de la restauration sur des temps courts. Cela permet à ces individus d’exercer un panel large d’activités pour leur propre compte ou pour le compte d’autres entreprise avec le statut de sous-traitant.

La relation de sous-traitance en lieu et place d’une relation de salariat temporaire peut poser question. Il convient de se rapprocher d’un conseil spécialisé pour valider ce schéma.

Comment trouver un(e) extra ?

En règle général, les employeurs font appel à leur réseau pour trouver des personnes disponibles. On peut citer le vivier des anciens salariés et les connaissances de personnelles des membres de l’équipe. Il existe également de nombreuses solutions tierces gratuites ou payantes. On peut citer dans le désordre les sites web de mise en relation, les agences de travail temporaire, les applications numériques de mise en relation, les services publics d’aide à l’emploi ou de développement économique, les spécialisés du secteur d’activité. Il est également possibles de publier des annonces sur votre site Web et vos réseaux sociaux.

Il n’est pas toujours évident de trouver de la mains d’œuvre compétente, motivée et disponible. N’hésitez pas à faire appel à des organismes tiers spécialisés et à entretenir votre réseau (notamment d’anciens salariés). Certains centres de formation peuvent également avoir des noms de stagiaires en recherche de mission.

Chez Coloc’ 2 Chefs nous proposons à nos artisans résidents de les mettre en relation avec des extra de notre réseau.

La formation du personnel

Les salariés permanents et temporaires de votre entreprise doivent être formés pour être performants et maintenir leur compétences dans le temps. Coloc’ 2 Chefs accompagne tous les professionnels de la restauration dans leurs besoins en formation au travers de formations courtes. Cela quelque soit leur statut. Les actions de formation peuvent être axées sur les techniques métiers (cuisine ou pâtisserie) et sont éligibles (sous conditions) aux dispositifs de financements de la formation professionnelle.

Vous souhaitez en savoir plus sur ces sujets ? Contactez nous à contact@coloc2chefs.com ou à l’aide du formulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *