Accueil - Ecogestes en hôtellerie : comment gérer l’énergie, l’eau et les déchets ?

Ecogestes en hôtellerie : comment gérer l’énergie, l’eau et les déchets ?

Vous êtes à la recherche d’information concernant les écogestes en hôtellerie ? Cet article est fait pour vous ! Au programme gestion économe de l’énergie, mesures de réduction de la consommation l’eau, et réduction des déchets. Les bonnes pratiques présentées ci-dessous sont des exemples. Elles doivent évidemment être adaptées au contexte de l’établissement. La formation écogestes en hôtellerie permet d’aborder le sujet en profondeur. Rendez-vous en fin d’article pour en savoir plus sur la formation.

Avant de s’intéresser en détail aux écogestes, commençons par nous demander quel est l’intérêt pour un hôtelier de mettre en place une stratégie de développement durable. Ce choix a des impacts sur différents sujets. D’une part l’hôtel participe directement à l’effort global de préservation des ressources en vue d’assurer un développement durable. Cela se traduit par une amélioration de son image vis-à-vis de sa clientèle et de son personnel. Le taux de fidélisation des clients et des salariés est impacté positivement. D’autre part, cela contribue à réduire les coûts pour l’établissement et ainsi améliorer sa marge brute)

La gestion économe de l’énergie

Au moment où nous écrivons ces lignes, le prix de l’énergie a connu une très forte hausse (en moyenne la part électricité est passée de 0,06€ à 0,25€ / kwh). C’est une problématique pour l’ensemble des entreprises en France. La réduction de la consommation devient un levier important pour réduire la facture d’électricité des entreprises. Quelques exemples de solutions :

  • Investir dans des équipements à faible consommation (renseignez-vous avant de changer vos appareils électriques)
  • Eteindre l’éclairage dans les salles ou les chambres non-utilisées (ex : installation de détecteur de présence dans les couloirs)
  • Débrancher les appareils en veille (ex : un téléviseur en veille consomme entre 7 et 21 kwh / an)
  • Réduire ou éteindre la climatisation (environ 15% de la consommation énergétique d’un hôtel) et le chauffage (environ 30% de la consommation énergétique d’un hôtel) lorsque les pièces ou les chambres ne sont pas utilisées (ex : fermer les volets l’été pour éviter que la chaleur ne rentre dans les chambres)
  • Isoler les conduites d’eau chaude et limiter la température au niveau de la source de production (55° à 60°C maximum)
  • Isoler les vitres et les portes
  • Regrouper les chambres louées si possible afin de bénéficier de l’effet d’inertie du chauffage l’hiver
  • Carte magnétique permettant d’ouvrir la porte de la chambre est de couper le circuit électrique en l’absence d’occupant.

Cette liste de bonnes pratiques est loin d’être exhaustive. Chaque établissement présente ses propres caractéristiques qui peuvent rendre certaines mesures contraignantes. Il est recommandé dans un premier temps de réaliser un audit des sources de consommation d’énergie. Cette première étape permet ensuite de trouver les solutions les plus adaptée à la situation de l’établissement.

Les mesures d’économie d’eau

L’eau représente un autre poste de consommation sur lequel il est indispensable d’agir. Il est important d’inciter les clients et le personnel à adapter une consommation raisonnable d’eau. Pour cela, plusieurs solutions doivent être envisagées :

  • Réduire la fréquence de nettoyage des serviettes et des draps en incitant les clients à les conserver tout au long de leur séjour (la blanchisserie représente jusqu’à 15% de la consommation d’eau d’un hôtel)
  • Installer des équipements peu gourmand en eau (machine à laver, chasse d’eau …)
  • Mettre en place des mousseurs pour chaque robinet afin de réduire le débit
  • Privilégier l’installation de douches aux baignoires
  • Récupérer l’eau de pluie pour arroser les espaces verts

La gestion des déchets

Pour lutter efficacement contre la surproduction de déchets, il convient de s’interroger sur ce que nous jetons. Le poste petit-déjeuner représente une source importante de déchets. Il convient donc d’optimiser ce poste en évitant de dresser un buffet pharaonique dès l’ouverture. Plutôt privilégier un réassort régulier en fonction de la consommation.

Les articles à usage unique (ex : flacon de savon unidose) peuvent être remplacés par des flacons remplissable. Les articles à usage unique doivent être limités au maximum. Les jeux de consommables hygiènes peuvent être proposés aux clients au moment de son enregistrement, au lieu d’être prédisposés dans la salle de bain.

La mise en place de poubelles multi-flux dédiés au tri des déchets doit être envisagé pour les clients et le personnel (le charriot d’étage ne doit pas comporter qu’une seule poche poubelle).

Encore une fois, les solutions présentées ci-dessus ne sont que des exemples de ce qui est applicable. Les écogestes en hôtellerie doivent être appliqués en fonction des caractéristiques de l’établissement. Le classement hôtelier d’Atout France prévoit la formation obligatoire du personnel afin de chacun s’implique sur ce sujet.

Formation du personnel à la gestion économe de l’énergie, aux mesures d’économie d’eau, et à la gestion des déchets (écogestes en hôtellerie)

Le classement hôtelier réalisé par le Ministère du Tourisme rend obligatoire la formation du personnel à la gestion économe de l’énergie, aux mesures d’économie d’eau, et à la gestion des déchets (Arrêté du 29/12/2021). Cela signifie que l’employeur doit être en mesure de justifier l’organisation d’une session de formation au profit de ses salariés. Cette obligation ne doit pas être confondu avec la sensibilisation du personnel. Cette dernière peut se faire par la distribution d’imprimer ou l’organisation d’une réunion détaillant les mesures en vigueur dans l’établissement.

La formation est obligatoire pour l’ensemble du personnel. Le classement d’un établissement ayant lieu tous les 5 ans, il est admis que l’action de formation doit être renouvelée à minima tous les 5 ans. C’est l’employeur qui fixe la fréquence de renouvellement. Certains établissement renouvelle tous les ans. La formation peut être assuré par le service interne de formation du réseau hôtelier ou par un organisme de formation indépendant.

Coloc’ 2 Chefs est organisme de formation indépendant certifié Qualiopi. A ce titre, nous pouvons réaliser la formation directement au sein de votre établissement ou vous accueillir dans nos locaux de formation. Vous pouvez consulter notre page dédiée aux formations pour en savoir plus sur le programme et le tarif.

Vous avez un projet de formation ? N’hésitez pas à nous parler en utilisant le formulaire ci-dessous ou en nous contactant au 09 81 09 50 84.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *