Comment choisir son véhicule frigo ?

Le transport de denrées alimentaires implique la maîtrise des températures, afin d’éviter les risques de contamination.

 

Livraison de denrées alimentaires

La livraison est une étape importante de la chaîne de production. Elle intervient entre deux phases de transformation ou lors de la livraison au consommateur final. Le véhicule frigo permet de maîtriser la températures des denrées quelque soit le contexte. Il existe deux types de transport appelés liaisons.

  • La liaison chaude consiste à transporter les produits à une température supérieure ou égale à +63°C. Les denrées doivent être consommées rapidement dans ce cas.
  • La liaison froide consiste à transporter les produits à une température inférieure ou égale à +3°C. Les températures varient selon les denrées transportées. Par exemple, les produits de la mer ne doivent pas dépasser les +2°C. Les  Cette méthode est la plus couramment utilisée. Le froid est plus facile à maîtriser que le chaud dans ce contexte.

Choisir un véhicule frigo

Le choix du véhicule dépend avant tout du type de denrées transportées. Ensuite, il est possible de choisir entre véhicule neuf (à partir de 15 000€) et véhicule d’occasion (à partir de 1000€). Enfin, il faut déterminer le volume nécessaire et choisir d’éventuels accessoires (ex : étagères, hayon).

Le “véhicule frigo” est l’appellation la plus répandue pour désigner un fourgon à température dirigée (FGTD mentionné sur la carte grise). Ce type de véhicule fait l’objet d’un agrément délivré par les autorités. Il est valable 12 ans. Des contrôles techniques et sanitaires doivent être effectués par un professionnels certifiés à la mise en circulation, puis à 6 et 9 ans. Cemafroid fait référence pour l’agrément des véhicules en France.

Classes de températures

Il existe plusieurs classes de températures défini par l’Accord sur le Transport des denrées Périssables (ATP), pour les véhicules frigo. Les mesures sont basées sur une température extérieure moyenne de +30°C.

  • Classe A : température réglable de +12°C à 0°C
  • Classe B : température réglable de +12°C à -10°C
  • Classe C :température réglable de +12°C à -20°C
  • Classe D : température inférieur à 0°C
  • Classe E : température inférieur à -10°C
  • Classe F : température inférieur à -20°C

Véhicule frigo

Le véhicule frigo est doté d’une carrosserie isotherme et d’un dispositif de froid mécanique. Le froid est produit par groupe extérieur et intérieur, comme une chambre froide. Un boitier situé dans l’habitacle permet de contrôler en permanence la température. Le moteur peut être relié à la batterie du véhicule ou sur une alimentation en 220V.

Le véhicule frigo est identifiable grâce  à un marque bleu sur ses côtés supérieurs.

  • FRIGORIFIQUE : type d’homologation du véhicule.
  • FNAX ou FRAX : F = frigorifique, N ou R = normal ou renforcé, A, B, C, D, E ou F = classe de température, X = groupe non autonome alimenté par le moteur ou l’ensemble alternateur / batterie du véhicule.
  • MM – AAAA : date de fin de validité de l’agrément (12 ans max après mise en service de l’élément le plus ancien).

Véhicule réfrigérant

Le véhicule est également doté d’une carrosserie isotherme. Le froid provient de la glace ou de plaques eutectiques ajoutées dans un compartiment spécifique.

Le véhicule réfrigérant est identifiable grâce  à un marque bleu sur ses côtés supérieurs.

  • RÉFRIGÉRANT : type d’homologation du véhicule.
  • RRA : R = réfrigérant, N ou R = normal ou renforcé, A B, C ou D = classe de température.
  • MM – AAAA : date de fin de validité de l’agrément.

Véhicule isotherme

Les parois isolantes visent à limiter les échanges de chaleurs. Ce véhicule ne produit pas de froid. L’ouverture répétée du caisson va favorisée une montée de la température. Ce type de véhicule est idéal pour le transport de fruits et légumes. Il est également utile pour les trajet inférieur à 80 kilomètres sans rupture de charge.

Le véhicule isotherme est identifiable grâce  à un marque bleu sur ses côtés supérieurs.

  • ISOTHERME : type d’homologation du véhicule.
  • IN ou IR : IN = normal, R = renforcé.
  • MM – AAAA : date de fin de validité de l’agrément.

Entretien du caisson

Le véhicule doit faire l’objet de visites techniques périodiques pour la partie mécanique et groupe froid. Elles sont réalisées par des professionnels qualifiés. Quotidiennement, ou lors de chaque utilisation, le responsable du véhicule doit effectuer l’entretien du caisson qui reçoit les denrées.

Le nettoyage et la désinfection doivent être réalisés après chaque tournée.

  • Éliminer les souillures
  • Appliquer le désinfectant dilué et laisser agir au moins 5 minutes
  • Brosser et frotter
  • Rincer à l’eau claire
  • Désinfecter les joints avec une lingette

Transport de denrées alimentaires dans un véhicule sans caisson isolé

Il est courant de voir des denrées transportées dans des caissons isothermes à l’arrière de véhicules de tourisme ou d’utilitaires. Cette méthode est à éviter. Il faut respecter quelques principes lorsqu’on emploie cette méthode. Tout d’abord, le trajet ne doit pas excéder les 80 kilomètres. Il ne faut pas que les denrées subissent une rupture de charge. Enfin, il faut limiter l’exposition du véhicule au soleil. Cette technique doit être employée pour un transport d’un point A à un point B sans étape intermédiaire. Les conteneurs isothermes doivent être dotés de plaques eutectiques. Il en existe certains à brancher sur la batterie du véhicule pour maintenir au chaud. Dans tous les cas, le conducteur à une obligation de résultat. Il doit donc être en mesure de prouver le respect de la température en cas de contrôle (douane ou service d’hygiène).

 

Pour aller plus loin : Suivre la formation HACCP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *